Le site classé du Massif des Ocres du Pays d'Apt, façonné par l'homme depuis moins de deux cents années, compose un paysage spectaculaire et hors du commun avec sables colorés sur 2427 hectares.

Le Site classé des "Ocres du Pays d'Apt"

Qu'est-ce qu'un site classé ?
Les sites naturels classés, aussi appelés sites classés et monuments naturels de caractère historique, artistique, scientifique, légendaire ou pittoresque sont protégés au titre de la loi du 2 mai 1930 (art. L.341-1 à 22 du Code de l’environnement). Ce sont des espaces ou des formations naturelles dont la qualité appelle, au nom de l'intérêt général, la conservation en l’état (entretien, restauration, mise en valeur, ...) et la préservation de toutes atteintes graves (destruction, altération ou encore banalisation). Ces sites remarquables justifient un suivi qualitatif, effectué notamment via une autorisation préalable pour tous travaux susceptibles de modifier l'état ou l'apparence du territoire protégé.

Le Site classé des "Ocres du Pays d'Apt"
Le site classé n°93C84021 « Ocres du Pays d’Apt » intervenu en septembre 2002, s’étend sur 2427 hectares. Le Massif des ocres émerge entre 350 et 500 m d’altitude.

S'étirant en longueur sur une bande étroite d’environ 25 km, il est composé de collines siliceuses enchâssées dans des massifs calcaires qui atteignent jusqu’à 1000m d’altitude.

Le périmètre général apparaît discontinu par la nature même du massif ocrier dont la géomorphologie explique cette apparence. La description en est donc plus complexe qu’un site unique.

On retrouve ainsi quatre grandes unités ocrières où les sables colorés qui affleurent dans le bassin d’Apt sont parmi les plus spectaculaires et les plus marquées par l'exploitation de l'ocre (d'ouest en est) :

  • les ocres de Roussillon,
  • les ocres de Gargas,
  • les ocres de Villars,
  • les ocres de Rustrel.

L'aventure industrielle de l’ocre entre la fin du XVIIIe et le début du XXe siècle (soit un peu moins de 200 ans) a contribué largement à construire et à façonner un paysage de la couleur inestimable tant sur le plan paysager que sur le plan culturel. Il est essentiel de remarquer que cet espace esthétique et pittoresque est en grande partie, un paysage artificiel et récent.

Ces zones exceptionnelles, les plus spectaculaires et les plus marquées par l’histoire de l’ocre, sont devenues au cours du XXe siècle un espace de loisir. Les sites touristiques ocriers les plus connus sont situés au coeur du site classé. Les carrières d’ocre toujours exploitées aujourd'hui à Gargas sont également sur le périmètre.

Bien que discontinu, le Massif des ocres est une véritable entité géologique, culturelle, économique et historique.

Situer le projet OGS Ocres du Luberon