L'histoire de l'ocre remonte aux origines de l'Humanité. Cette matière colorante était utilisée dans l'art dit primitif de nos ancêtres au cours de la Préhistoire.

Le paysage de la couleur

Un pigment indissociable de l’histoire de l’humanité

L’ocre est une matière colorante estimée et utilisée depuis le Paléolithique. Il y a 30000 ans, nos ancêtres peignaient avec seulement 3 couleurs : l’ocre rouge et l’ocre jaune et le noir de charbon. Homo sapiens savait déjà chauffer l’ocre pour obtenir une couleur plus intense.

A l’Antiquité, de l’Egypte à la Grèce, l’ocre est utilisée dans les enduits et les peintures comme à Pompéi. Rome connaissait parfaitement les techniques de cuisson pour obtenir du rouge à partir d’ocre jaune ; les traités techniques les plus anciens datent de cette période. 

Au cours des siècles suivants, les artisans emploient l’ocre pour les enduits et les badigeons des édifices civils ou religieux. Roussillon, l'un des Plus Beaux Villages de France, en est l'un des exemples les plus fameux.

Un tournant majeur est pris aux XIXe/XXe s. : l'industrie chimique apprécie le pouvoir épaississant de l'ocre. En entrant dans la composition de produits comme le linoléum, les chambres à air, les rondelles de bocaux à conserve, .. c'est la ruée vers l'ocre. De nos jours, l'ocre a retrouvé sa fonction première tout en laissant sa couleur caractéristique dans la mémoire des produits industriels actuels.

Situer le projet OGS Ocres du Luberon